UP Conférences

UP Conférences

Mouvement UP, médias d'informations de solutions

Mouvement UP

Les conférences du Mouvement UP se donnent pour mission de décrypter les grands enjeux sociétaux et mettre en lumière des solutions pour accélérer les transitions sociales et environnementales.

En cours de lecture

Le sport pour changer les regards

Facilitatrice de vie sociale, la pratique sportive est essentielle pour l’équilibre et l’épanouissement personnel de chaque être humain. En France, 18% de la population vit au quotidien avec un handicap physique ou mental. Les personnes en situation de handicap peinent encore à être considérées comme les autres, et se retrouvent confrontées à un manque d’équipements et de soutien. Quant à son exposition médiatique, le handisport ne représente que 0,9% des programmes sportifs diffusés.

Malgré ces obstacles, les athlètes handisport affirment haut et fort leurs différences en relevant des défis sportifs au quotidien.

Dans la continuité de son partenariat avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de PARIS 2024, le Crédit Coopératif s’associe à Mouvement UP pour contribuer à changer les regards sur les sportifs en situation de handicap, et qu’ils soient considérés, eux aussi comme des héros du quotidien.
Nos invité.e.s :

Ingénieur de formation, Michaël DELAY est aujourd’hui le coordinateur des programmes déployés par l’ONG PLAY International (GROUPE SOS) sur le sol français. À travers des activités de formations, l’association accompagne et outille des animateurs, des enseignants ou encore des éducateurs afin qu’ils puissent utiliser des jeux sportifs pour sensibiliser des enfants sur des thématiques de vivre-ensemble, comme celle du handicap ou de santé. Son rôle au sein de l’ONG est d’assurer la mise en œuvre des différentes activités et de contribuer à l’évaluation de leur impact auprès des bénéficiaires.

Timothée ADOLPHE est un athlète paralympique de haut niveau, malvoyant de naissance et aveugle depuis ses 19 ans. Recordman du monde en sprint sur 60m et champion du monde sur 400m, il est médaillé d’argent des Jeux de Tokyo 2020. Il intervient également en tant que conférencier sur les sujets liés au handicap et à la performance. Accompagné de Jeffrey LAMI, guide handisport, avec un beau palmarès sur 400m notamment champion d’Europe 2021 et champion du monde 2019.

Sandrine DESTOUCHES, Vice Présidente Communication et Partenariat, représente La Fédération Française du Sport Adaptée (FFSA) qui organise, développe, coordonne et contrôle la pratique des activités physiques et sportives des personnes en situation de handicap mental ou psychique. Il s’agit de personnes ayant une déficience intellectuelle légère, moyenne ou profonde à laquelle peuvent être associés des handicaps physiques ou sensoriels (personnes polyhandicapées), ou bien des troubles psychiques.

Timothée ADOLPHE crée l’association Les Yeux du Son avec 2 amis nonvoyants ou déficients auditifs. Elle a pour objectif de permettre aux personnes déficientes visuelles de pratiquer de façon autonome différentes activités culturelles et sportives afin de faciliter leur intégration dans la société. Dans ce cadre, l’association s’attache notamment au développement de jeux vidéos accessibles et inclusifs.

Vous pourrez tester le jeu à la fin de la conférence.

En cours de lecture

Se nourrir en ville grâce à l’agriculture urbaine

Au 21e siècle, l’agriculture mondiale doit relever un triple défi : nourrir durablement les 10 milliards d’individus qui pourraient peupler la planète d’ici 2050, renouer avec des systèmes de production respectueux de l’environnement, tout en s’adaptant à la raréfaction des énergies fossiles. Depuis la crise sanitaire, les citadins sont demandeurs de produits de terroir, et de produits locaux et frais. L’autonomie alimentaire et la production 100% locale restent un défi à relever.

La bonne nouvelle, c’est que de nouveaux modèles agroalimentaires émergent. Des villes se mobilisent et encouragent les agriculteurs et les jeunes entrepreneurs à s’installer en périphérie voire au cœur des villes, avec des fermes urbaines, des micro-fermes ou encore des jardins potagers partagés, en toitures… Grâce à la combinaison des méthodes ancestrales alliées aux nouvelles technologies, ce sont de belles avancées qui visent à relancer le circuit court, limiter les émissions de CO2 et préserver la biodiversité dans les villes.

Nichée sur le toit du pavillon du parc des expositions, Nature Urbaine est la nouvelle ferme parisienne la plus grande d’Europe avec 14.000 m2 de toiture maraîchère en hydroponie et aéroponie*. Ces innovations permettent de contribuer à l’approvisionnement des villes en complément de l’agriculture déjà présentes hors des villes. C’est un maillon de plus dans la chaine alimentaire qui propose une production saine et locale, tout en agissant vers une ville résiliente et durable.

Dans le cadre de son partenariat avec  Auxilia, Mouvement UP vous propose de prendre de la hauteur et découvrir la serre de Nature Urbaine pour explorer les manières de produire l’alimentation de demain.

*Hydroponie : technique de culture où les racines des végétaux sont plongées dans un substrat irrigué en permanence par un mélange d’eau et de nutriments et où les plantes grimpent le long de fils tendus à des tuteurs en bambous.

Aéroponie : culture verticale en colonne de fabrication française, au design imaginé par Agripolis, sans substrat et où les racines des végétaux sont régulièrement vaporisées par un mélange d’eau et de nutriments.
NOS INVITES

Ingénieur de formation, Bertil de FOS est aujourd’hui directeur du cabinet de conseil Auxilia et de sa marque spécialisée dans l’innovation urbaine, Chronos. Expert de la transition écologique et solidaire, il analyse les transformations des services dans les villes, comment les usages et les formes urbaines évoluent dans le jeu de contraintes et d’opportunités nouvelles.

Diplômée d’AgroParisTech, Léa MARZLOFF accompagne différents projets d’agriculture urbaine à La Rochelle et ailleurs en France. L’objectif étant de sensibiliser les citoyens aux enjeux agro-écologiques et alimentaires à travers l’action, multiplier les lieux de jardinage et de production agricoles en et autour des villes et mieux comprendre les impacts des agricultures urbaines à vocation pédagogiques sur la biodiversité, l’emploi, le lien social.

Après de nombreuses expériences en tant que directeur général au sein des Fromageries de l’Etoile, mais aussi de Spartoo.com et Jumia.com, ou il à accompagné le développement de leurs deux sites internet en forte croissance, Grégoire de TILLY prend la direction de La Ruche Qui Dit Oui ! en mai 2018. LRQDO compte aujourd’hui plus de 10 000 producteurs locaux en Europe avec 1 500 ruches. Sa newsletter accompagne plus d’un million de personnes vers une agriculture saine et locale.

En cours de lecture

Culture et territoires

En cette rentrée, Creatis et MOUVEMENT UP s’associent dans le cadre d’un événement autour de leurs valeurs communes. C’est une rencontre qui vise à explorer les nouvelles voies et les nouvelles voix, engagées et portées vers l’avenir où médias singuliers, culture partagée et action territoriale s’entrecroisent et s’enrichissent harmonieusement.

La voix et la voie évoquent la transition, la prise de parole et la destination. Parler de voies et de voix, c’est parler de mouvement, de cheminements, de récits, d’histoires et d’idées. Cette ligne directrice irrigue quotidiennement nos programmes d’accompagnement, nos médias et notre volonté de transmission des savoirs.

Un phénomène de société, cher au GROUPE SOS, est la trajectoire en mouvement de la décentralisation et l’action territoriale, un enjeu culturel et médiatique qui est potentiellement source d’accessibilité, de liberté et d’égalité. Il est donc primordial, et évident, pour Creatis d’accompagner les entrepreneur.e.s pour les aider dans ce cheminement.

Nous avons conscience que la culture se déploie dans un environnement et un contexte particulièrement mouvants. Surtout aujourd’hui. Mais pour nous, la culture permet de voir loin, de stimuler les esprits et d’enchanter notre lecture du monde. Elle est nécessairement territorialisée et inscrite dans le respect des droits culturels. La culture est aussi celle des fiertés. Elle émerge, émarge, déroge, protège. Elle est le rêve éveillé de nos sociétés déboussolées. Elle est le poème qui empêche le bruit de tout assourdir. Elle donne, par le sensible, le cap. Elle est donc utile, nécessaire, indispensable. Sans elle, le monde est obscur, de bruit et de fureur.

Aussi, ESSENTIEL ! sera le mot d’ordre de cette soirée exceptionnelle prévue dans notre lieu totem des médias et de la culture.

Que la vie reprenne ! Dans les salles de concert, dans les clubs, les librairies, les bibliothèques, les théâtres, les kiosques à journaux, les espaces publics, partout en France… mais avec un autre regard, d’autres engagements, d’autres formes de créativité, de solidarité.

Que reste-t-il de cette année suspendue ? Vers quoi aspire-t-on accompagner le spectateur, le lecteur ? Quels sont les enjeux des acteurs de la culture et des médias pour embarquer leurs publics ? Quels sont les nouveaux territoires de l’art ?

Culture et territoires, animée par Steven Hearn, Directeur du développement Groupe SOS Culture

Bernard LATARJET, Ancien conseiller culture de l’Elysée sous François Mitterand, Président de l’Office national de diffusion artistique, de l’Association des Centres culturels de rencontre et du Monfort Théâtre
Sylvie ROBERT, Vice- présidente de la commission culture et éducation au Sénat

En cours de lecture

Culture et médias « engagés »

En cette rentrée, Creatis et MOUVEMENT UP s’associent dans le cadre d’un événement autour de leurs valeurs communes. C’est une rencontre qui vise à explorer les nouvelles voies et les nouvelles voix, engagées et portées vers l’avenir où médias singuliers, culture partagée et action territoriale s’entrecroisent et s’enrichissent harmonieusement.

La voix et la voie évoquent la transition, la prise de parole et la destination. Parler de voies et de voix, c’est parler de mouvement, de cheminements, de récits, d’histoires et d’idées. Cette ligne directrice irrigue quotidiennement nos programmes d’accompagnement, nos médias et notre volonté de transmission des savoirs.

Un phénomène de société, cher au GROUPE SOS, est la trajectoire en mouvement de la décentralisation et l’action territoriale, un enjeu culturel et médiatique qui est potentiellement source d’accessibilité, de liberté et d’égalité. Il est donc primordial, et évident, pour Creatis d’accompagner les entrepreneur.e.s pour les aider dans ce cheminement.

Nous avons conscience que la culture se déploie dans un environnement et un contexte particulièrement mouvants. Surtout aujourd’hui. Mais pour nous, la culture permet de voir loin, de stimuler les esprits et d’enchanter notre lecture du monde. Elle est nécessairement territorialisée et inscrite dans le respect des droits culturels. La culture est aussi celle des fiertés. Elle émerge, émarge, déroge, protège. Elle est le rêve éveillé de nos sociétés déboussolées. Elle est le poème qui empêche le bruit de tout assourdir. Elle donne, par le sensible, le cap. Elle est donc utile, nécessaire, indispensable. Sans elle, le monde est obscur, de bruit et de fureur.

Aussi, ESSENTIEL ! sera le mot d’ordre de cette soirée exceptionnelle prévue dans notre lieu totem des médias et de la culture.

Que la vie reprenne ! Dans les salles de concert, dans les clubs, les librairies, les bibliothèques, les théâtres, les kiosques à journaux, les espaces publics, partout en France… mais avec un autre regard, d’autres engagements, d’autres formes de créativité, de solidarité.

Que reste-t-il de cette année suspendue ? Vers quoi aspire-t-on accompagner le spectateur, le lecteur ? Quels sont les enjeux des acteurs de la culture et des médias pour embarquer leurs publics ? Quels sont les nouveaux territoires de l’art ?

Culture et médias « engagés », animée par Macha Binot, rédactrice en chef Mouvement UP

Julia CAGE, Présidente d’Un Bout du Monde
Marcelo KRAFFT, Directeur marketing communication du Drenche, membre de Démocratie Ouverte
Jean-Baptiste SASTRE, Metteur en scène
Hiam ABBASS, Comédienne, réalisatrice

En cours de lecture

La forêt, notre poumon grandeur nature

La biodiversité des forêts se meurt, en raison de la surexploitation du bois et surtout de l’expansion de l’agriculture. Cette déforestation massive entraîne la pollution de l’air et des sols, et provoque un désordre planétaire qui met en péril la capacité de résilience des écosystèmes biologiques. La forêt amazonienne est la première concernée, à bout de souffle, le poumon vert de la planète rejette davantage de CO2 qu’il n’en absorbe. En cause, entre autres, l’Union européenne qui importe et consomme 36 % des denrées agricoles et produits d’élevage.

Face à ces alarmants constats, des chercheurs, des ONG et des pays importateurs se mobilisent en faveur d’une consommation « zéro déforestation » à l’horizon 2030. Ils s’engagent pour la fin des importations de produits forestiers ou agricoles détruisant les forêts comme le cacao, l’hévéa, le soja, l’huile de palme, le bois, ses produits dérivés et la viande bovine. Avec son association, le botaniste et biologiste Francis Hallé souhaite faire renaître une forêt primaire en Europe de l’Ouest. En créant un vaste espace d’environ 70 000 hectares, la forêt évoluera de manière autonome, sans aucune intervention humaine.

Pour sa dernière conférence avant l’été, MOUVEMENT UP souhaite mettre à l’honneur celle grâce à qui nous respirons : la forêt !
Nos invité.e.s :

Amandine HERSANT est la directrice générale de Planète Urgence (Groupe SOS), l’ONG de solidarité internationale qui soutient depuis 20 ans des projets en faveur des hommes et de leur environnement. Renforcer les communautés locales pour préserver les forêts et la biodiversité, tel est son combat.

Écologue et biologiste de l’évolution, Serge MORAND est chercheur au CNRS-CIRAD et enseignant à la faculté de médecine tropicale de Bangkok. A travers son dernier ouvrage L’homme, la faune sauvage et la peste (Ed. Fayard, 2020), il nous présente les principales causes de l’apparition de nouvelles maladies infectieuses dues à la déforestation et à la surexploitation des forêts mondiales.

A la suite de son documentaire Le Temps des Arbres, Marie-France BARRIER fonde en 2019 Des Enfants et des Arbres. Son but : inviter la jeune génération à prêter main forte au monde agricole, pour ensemble planter des arbres champêtres et faire pousser un avenir fertile et résilient.